Les positions au poker expliquées : l’importance de la position poker

Si vous regardez beaucoup de poker sur Twitch ou à la télévision, vous avez probablement remarqué comment la plupart des mains de hold’em no-limit sont disputées en heads-up après le flop.

Un joueur ouvre avec une relance, un autre suit, puis ce sont les deux qui se battent pour le pot par la suite.

Il en va de même si vous vous rendez à des jeux en ligne impliquant de meilleurs joueurs de poker, comme les plus grands tournois et les majors du dimanche.

Contrairement à ce qui se passe dans de nombreuses parties de poker entre amis ou dans des parties live à faible limite, il ne restera souvent que deux joueurs au moment où les cartes communes seront distribuées.

Dans les situations de heads-up, il est assez évident de signaler qu’un joueur sera « en position » après le flop et pourra agir en dernier sur toutes les rues (streets), tandis que l’autre sera « hors position » et devra agir en premier.

Si vous n’étiez pas attentif, vous pourriez penser que les joueurs passent environ la moitié de leurs mains à jouer hors position et l’autre moitié à jouer en position — mais ce serait faux.

La vérité est que la plupart des bons joueurs jouent la majorité de leurs mains en position — de beaucoup, en fait.

C’est parce que lorsqu’il s’agit de choisir les mains de départ au poker, les bons joueurs ont tendance à se coucher plus souvent lorsqu’ils sont obligés de jouer hors position et à s’impliquer plus fréquemment lorsqu’ils peuvent avoir une position.

Ils agissent ainsi car ils savent qu’il y a de nombreux avantages à avoir une position sur un adversaire après le flop.

Position poker

Quelles sont les positions de départ au poker ?

Chaque siège de la table reçoit un nom unique qui permet aux joueurs de poker d’identifier facilement les mains qu’ils doivent jouer (nous y reviendrons plus tard) et la façon dont ils peuvent s’attendre à ce que leurs adversaires jouent.

Ces sièges sont regroupés dans l’une des quatre catégories suivantes :

  • Position basse
  • Position intermédiaire
  • Position haute
  • Les blinds

La dénomination des positions diffère légèrement en fonction du nombre de joueurs assis à votre table, mais prenons d’abord le full-ring (9 mains) qui est le format de casino le plus courant.

L’image ci-dessous montre les quatre catégories que nous avons mentionnées, mais aussi les noms de chaque siège.

Les positions au poker

Au cas où vous ne seriez pas familier avec les acronymes, voici ce qu’ils signifient :

  • UTG : Under the gun
  • MP : Position intermédiaire
  • HJ : Hijack
  • CO : Cutoff
  • BTN : Bouton
  • SB : Petite blind
  • BB : Grosse blind

Il est également important de connaître du flop, du tournant et de la rivière. Cliquez ici pour en savoir plus à ce sujet.

Position basse (Early position)

Le premier siège à agir est appelé « under the gun » (sous le pistolet) et se trouve en position basse. Le terme « Under the gun » signifie que l’on est « sous pression pour agir », c’est-à-dire que l’on est « tenu en joue ».

Under the gun

Cela se traduit par l’analogie avec le premier siège à la table de poker qui est sous pression pour prendre la décision d’ouverture de la main fraîchement distribuée.

Sur une table complète avec neuf joueurs au total, il y a huit joueurs qui attendent pour agir après UTG. Il y a donc de fortes chances que si vous décidez de jouer votre main, un autre joueur de la table se réveille avec une main de qualité.

Même si quelqu’un a une main médiocre et décide de jouer, vous ne serez pas en position de jouer au postflop, à moins qu’il ne soit dans les blinds.

Pour cette raison, vous devez choisir soigneusement les mains que vous souhaitez jouer.

Position Poker

Pour illustrer cela un peu plus, imaginons que nous voulions ouvrir 66 depuis UTG. Pour certains, il s’agit d’une ouverture assez standard.

Mais considérez la probabilité que n’importe lequel de ces joueurs ait une main forte ou premium de 77+, AJs+, KQs, AQo+, KQo

Cette gamme représente 7,5 % de toutes les mains, et la probabilité qu’un joueur ait l’une de ces mains est indiquée ci-dessous :

Nombre de joueurs à la table 1 2 3 4 5 6 7 8
Les chances pour un joueur d’avoir

77+, AJs+, KQs, AQo+, KQo

8% 14% 21% 27% 32% 37% 42% 46%

Il y a donc presque 50% de chances que certains aient une main qui est au moins flippante avec 66 et dans de nombreux cas dominante. La main 66 n’a que 37 % de chances de gagner si vous faites tapis contre cette gamme, mais vous réaliserez beaucoup moins d’équité en raison de la probabilité d’une carte haute à votre paire, ce qui la rend très difficile à jouer.

La réalisation de l’équité est un sujet compliqué sur lequel je ne vais pas entrer dans les détails ici.

Donc, l’essentiel à retenir :

Lorsque de nombreux joueurs n’ont pas encore agi avant le flop, vous devez avoir une main très forte pour envisager d’entrer dans le pot.

Dans le sens des aiguilles d’une montre, le prochain joueur à agir est appelé  » under the gun plus one  » ou UTG+1. Ce siège joue de manière très similaire à celui de l’UTG et c’est pourquoi ces deux positions sont regroupées dans la stratégie de poker en position basse.

Étant donné qu’il ne reste que sept joueurs à agir lorsque vous ouvrez en UTG+1, vous pouvez jouer un peu plus de mains. Un éventail d’ouverture typique sur une table à anneau complet sera d’environ 9% de UTG et 10% de UTG +1, ce qui ressemble à ceci :

Éventails d'ouverture de UTG et de UTG+1

Ces images proviennent d’un logiciel appelé Equilab que vous pouvez télécharger gratuitement ici. Ce logiciel vous permet d’enregistrer vos gammes pour plus tard, de transformer les ouvertures en pourcentage en gammes de mains réelles et de calculer votre équité par rapport à une autre main ou gamme.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la « position basse » ?

La position basse est le pire endroit où se trouver sur une table de poker. Non seulement vous risquez d’avoir une mauvaise position postflop, mais vous n’avez pas non plus de remise pour entrer dans le pot. Le résultat net de cette situation est que vous devez jouer un éventail d’ouverture plus serrée en raison de la difficulté inhérente à faire un profit avec des mains marginales.

  • La position la plus basse est celle du joueur situé immédiatement à gauche de la grosse blind. Cette position est appelée la position « under the gun » ou UTG. Ce joueur doit agir en premier après le flop.
  • Vous ne devez pas vous laisser séduire en jouant de « jolies » mains telles que les petites paires de poche et les petits connecteurs adaptés à chaque occasion.
  • Ces mains ne sont pas rentables pour les relances ouvertes dans tous les sièges.

Position intermédiaire (Middle position — MP)

La catégorie de position suivante est la position intermédiaire. À partir de cette position, vous devriez continuer à jouer de manière assez conservatrice, mais vous pouvez ouvrir quelques combinaisons de mains supplémentaires par rapport à UTG puisque deux joueurs se sont déjà couchés, ce qui signifie qu’il est moins probable :

  • que vous rencontriez une main forte
  • que vous soyez obligé de jouer hors de votre position postflop.

MP+1 doit également être joué de la même manière que MP, mais avec des exigences de main de départ légèrement plus souples.

Un éventail d’ouverture typique sera d’environ 12% pour le MP et 16% pour le MP+1, comme indiqué ci-dessous :

Éventails d'ouverture de MP et de MP+1

Quels sont les avantages et les inconvénients de la « position intermédiaire » ?

En position intermédiaire, votre désavantage positionnel potentiel est moindre qu’en position basse. Dans ces places, vous pouvez commencer à ouvrir un plus large éventail de mains. Cependant, cette gamme doit être gardée sous contrôle car il reste au moins quatre autres joueurs à agir avant le flop.

Position haute (Late position)

Après la MP, on trouve la position haute qui représente les trois sièges du hijack, du cutoff et du bouton.

Nous utilisons des noms individuels pour chacune de ces positions car elles jouent très différemment et, par conséquent, il y a une grande différence dans la stratégie nécessaire.

Bien que cela puisse sembler beaucoup à assimiler sur le moment, avec tous les différents noms de sièges et acronymes, vous n’aurez aucun problème à vous en souvenir une fois que vous vous serez entraîné. C’est complètement automatique pour moi maintenant et je n’ai même pas besoin d’y penser.

Hijack jouera plus de mains que MP avec un éventail d’ouverture de 19% mais ce n’est pas avant le cutoff et le bouton que nous commençons vraiment à ouvrir notre gamme. Par exemple, dans le cutoff, nous aimerons ouvrir environ 26% des mains alors que sur le bouton (OTB), nous ouvrirons plus près de 45% des mains si vous faites face à des joueurs appropriés dans les blinds.

Voici à quoi pourrait ressembler l’éventail d’ouverture du bouton :

Éventails d'ouverture de BTN

La raison de ce changement radical dans les mains de départ est qu’il reste très peu de joueurs à agir (soit 3 pour le cutoff, soit 2 pour le bouton) et si nous obtenons de l’action, nous serons en position contre les blinds.

Position poker

Étant donné que vous agirez toujours en dernier sur le bouton lorsque vous jouez postflop, cette position est considérée comme la meilleure et presque toujours la plus rentable sur une table de poker.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la « position haute » ?

La position haute est la plus rentable de toute la table de poker. Le cutoff et le bouton vous offrent non seulement la meilleure position potentielle postflop mais aussi une opportunité de vol. Le vol est le fait d’ouvrir des mains extrêmement faibles avec l’intention de gagner les blinds sans lutte postflop.

  • La dernière position haute est celle du croupier, appelé BTN.
  • Lors d’une relance ouverte depuis le bouton du croupier contre deux joueurs extrêmement serrés, il peut être mathématiquement possible de jouer deux cartes quelconques en raison du rapport risque/récompense.
  • Même si vous êtes obligé de jouer postflop, votre position favorable vous permettra d’extraire le maximum de valeur de vos mains fortes et de contrôler la taille du pot avec vos mains plus faibles.

Les blinds

Les blinds désignent deux positions à la table de poker, qui doivent payer des mises obligatoires au début de chaque main.

  • La petite blind (Small Blind — SB) est le joueur qui se trouve immédiatement à droite du bouton du croupier. Ce joueur doit payer entre ⅓ – ⅔ d’une grosse blind.
  • La grosse blind (Big Blind — BB) est le joueur à deux positions dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du bouton du croupier. Ce joueur doit payer une grosse blind, qui est affichée avant le début du jeu.

Les blinds sont un peu différents. Lorsque vous jouez depuis les blinds, vous réagissez le plus souvent aux relances des autres joueurs au lieu de les faire vous-même. Cela vous oblige à utiliser une stratégie différente de celle que nous avons utilisée jusqu’à présent — vous devez maintenant commencer à suivre beaucoup plus souvent, en particulier depuis la grosse blind.

La petite blind peut également être la pire place (car vous agirez toujours hors position et avec le moins d’informations possible) et la grosse blind peut être la place la moins rentable de la table car vous devez mettre une grosse blind entière dans le pot sans même voir vos cartes.

Les deux qualités rédemptrices de la grosse blind sont que nous avons déjà 1 bb investi dans le pot, ce qui signifie que malgré notre désavantage positionnel par rapport à tous les sièges sauf le SB, nous aurons généralement l’opportunité de « fermer l’action » en appelant et en voyant le flop.

Fermer l’action signifie que nous sommes assurés de réaliser une partie de notre équité (ce qui nous permet potentiellement de toucher un morceau du flop). La même chose ne peut pas être dite pour le SB où si nous suivons une relance, le Big Blind a l’opportunité de nous relancer avec un squeeze et de nous mettre dans une situation difficile.

Les tables 6-max jouent généralement de manière beaucoup plus agressive et, à bien des égards, peuvent être considérées comme les trois premiers sièges d’une table complète.

Cependant, la convention d’appellation change aussi quelque peu, c’est-à-dire que le premier joueur à agir dans une table 6max est toujours appelé under the gun (et non MP+1 comme ce serait le cas dans une table full ring).

La convention de dénomination pour une table 6 max est présentée ci-dessous.

Position poker 6 max

Notez que dans une table à 10 mains, il y a également un UTG+2 ajouté avant que MP ne commence. Dans ce cas, UTG devrait jouer légèrement plus serré et sur une table à 9 mains.

Pour en savoir plus sur les blindes, consultez cet article.

Comment utiliser la stratégie de position de table en jouant

Les avantages et les inconvénients énumérés ci-dessus montrent clairement que votre stratégie préflop est fortement contrainte par la position dans laquelle vous vous trouvez. Cependant, c’est après le flop que vous pouvez utiliser un avantage positionnel pour maximiser les profits dans une bien plus grande mesure.

  • Sachant que vous ferez la plupart de vos profits contre des joueurs faibles, faites l’effort de vous asseoir à leur gauche immédiate. Cela vous permettra d’avoir un avantage positionnel sur la majorité des mains, que ce soit avant ou après le flop.
  • Si vous êtes le dernier à agir avec une main telle que la deuxième paire ou la paire inférieure, vous pouvez normalement envisager d’appeler une mise de continuation simple, avec l’intention de réévaluer au tournant. Cependant, si vous voyez une mise suivie de deux appels de joueurs serrés, vous pouvez utiliser cette information pour vous coucher en toute sécurité. Être le premier à agir après la mise vous place dans une situation indésirable où vous devez deviner ce que les autres joueurs vont faire. Si vous suivez avec une paire faible et que deux autres joueurs suivent également, il est très peu probable que vous ayez la meilleure main.
  • Il est important de comprendre comment la position à la table affecte la stratégie lorsque vous détenez un tirage. Les tirages sont moins rentables lorsque vous n’êtes pas en position, et vous devriez en tenir compte dans votre prise de décision lorsque vous utilisez les cotes du pot et les cotes implicites, car vous pourriez être obligé de vous coucher avant de voir les cartes restantes.

Il existe de nombreuses applications permettant de jouer au poker en argent réel. Pour choisir la meilleure, consultez cet article.

En savoir plus

Réflexions finales sur les positions au poker

Le positionnement au poker est une des raisons pour lesquelles la disposition des sièges à une table peut être si importante.

Il vaut mieux ne pas avoir de joueurs forts et difficiles à votre gauche et en position sur vous pour la plupart des mains que de les avoir assis à votre droite où vous pouvez avoir une position sur eux la plupart du temps.

Jouer avec une position sur vos adversaires réduit votre risque et augmente vos chances de gains. Aidez votre propre cause en jouant plus de mains en position, et essayez de ne pas aider vos adversaires et de jouer moins de mains hors position.

Consultez mes 21 conseils pour gagner au poker en ligne.

Suivez-le

Laisser un commentaire