Comment insonoriser une pièce ou un studio d’enregistrement en 7 étapes

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez vouloir insonoriser une pièce. Peut-être quelqu’un apprend-il à jouer de la batterie et a-t-il besoin d’une pièce insonorisée pour s’entraîner. Ou encore, vous construisez un cinéma maison et vous souhaitez contenir le bruit.

Mais comment le faire en toute sécurité et sans déranger les voisins ? C’est une question que beaucoup de gens se posent 🙂

J’ai créé ce guide complet pour vous guider dans la bonne direction.

Comment insonoriser une pièce

Si vous vous demandez comment insonoriser une pièce, vous êtes au bon endroit. Je vais utiliser un français simple pour vous expliquer chaque étape et vous aider à démarrer votre projet d’insonorisation.

Insonorisation d’une pièce et traitement acoustique

La première chose à savoir sur l’insonorisation d’une pièce est que vous n’insonorisez pas au sens propre du terme. L’insonorisation empêche le son à l’intérieur de votre espace de s’échapper vers l’extérieur et empêche les sons extérieurs de s’infiltrer dans votre espace. Vous n’entendez pas les voitures, les chiens ou les souffleuses à feuilles, et vos voisins ne vous entendent pas marteler votre riff de guitare.

Insonorisation vs Traitement acoustique

Ce type d’isolation est celui que vous trouverez dans les studios d’enregistrement professionnels, qui sont construits de A à Z pour obtenir un environnement acoustique parfait. Les home studios, en revanche, sont souvent coincés dans des pièces encombrantes qui peuvent servir de chambre à coucher, de lieu de travail ou même de parking, ce qui rend l’insonorisation extrêmement difficile et coûteuse.

Lorsque la plupart des gens parlent de l’insonorisation d’une pièce, ils font en fait référence au traitement acoustique, qui façonne le comportement du son à l’intérieur d’un espace pour offrir une expérience sonore vraie et précise. Le studio d’enregistrement idéal utilise une combinaison des deux méthodes. Mais le home studio est une affaire de compromis, qui permet de tirer le meilleur parti de l’espace, du budget et des limites physiques.

Le canal d’AV Concept Products vous en dira plus sur cette question.

Onde sonore

Pour résoudre les problèmes acoustiques de votre pièce, il faut d’abord comprendre ce qui les provoque. Pour faire simple, il s’agit de suivre le parcours d’une onde sonore. L’énergie sonore est générée lorsque quelque chose vibre dans un milieu tel que l’air. Lorsqu’une source sonore vibre, elle crée des variations de pression en accordéon qui émanent dans toutes les directions, un peu comme les ondulations qui se dégagent d’un caillou jeté dans un étang. Ces motifs d’air comprimé et étiré sont des ondes sonores.

Réflexions et réverbération : Le son dans les espaces clos

Les ondes sonores se propagent dans tous les milieux, y compris les gaz, les liquides et les solides. Que se passe-t-il lorsqu’une onde sonore rencontre un obstacle ? Selon la taille de la longueur d’onde du son et la dureté, la densité et l’épaisseur de la surface qu’elle frappe, elle sera absorbée, réfléchie ou passera au travers.

Réflexion sonore

Dans les espaces clos, le son direct se dirige directement vers votre oreille ou votre microphone, tandis que le son réfléchi est légèrement retardé car il rebondit sur les surfaces avant de vous parvenir. Comme ces réflexions continuent à rebondir sur les surfaces de la pièce, créant une deuxième et une troisième réflexion, et ainsi de suite, elles s’accumulent, générant la réverbération, ou réverbération, qui est le son que l’on entend dans un espace après qu’une source a cessé de sonner. (Un excellent exemple de réverbération est cet écho génial que vous appréciez lorsque vous chantez sous la douche). Ces fréquences se renforcent et s’annulent mutuellement, créant des pics et des creux dans le volume, même si vos enceintes et vos oreilles fonctionnent parfaitement. Ces anomalies conduisent à deux problèmes très courants :

Les modes de la pièce sont des résonances qui existent dans une pièce. Ils créent des pics et des creux à des fréquences spécifiques : Vous pouvez entendre un bourdonnement chaque fois que vous jouez certaines notes de basse, vous pouvez remarquer des basses fréquences exagérées, ou vous pouvez ne pas entendre de basse du tout.

L’autre type d’écho est le flutter, une série rapide de bruits créés par le son qui rebondit de façon répétée entre deux surfaces parallèles non traitées. Vous savez, ce bruit métallique que vous entendez lorsque vous tapez dans vos mains dans une cage d’escalier ou une salle de bains ? C’est le flutter.

Regardez cette vidéo de la chaîne Youtube Blah Blah 2 Music. Il explique toutes les étapes de l’insonorisation d’un home studio.

À propos, voulez-vous en savoir plus sur l’installation d’un home studio ? Alors vous devriez aller ici.

Aperçu de l’insonorisation

Lorsque l’on cherche des matériaux pour l’insonorisation d’une pièce, beaucoup de gens s’imaginent de la mousse de caisse à œufs grise. Bien que vous puissiez utiliser cette mousse, elle n’a pas le poids nécessaire pour bien absorber le son. Pour une meilleure insonorisation, achetez de la mousse acoustique commerciale. Son aspect est similaire, mais elle est bien plus efficace pour insonoriser une pièce.

Épaisseur de la mousse : Une mousse de 5 cm est la norme industrielle pour les cabines d’enregistrement. En gardant cela à l’esprit, toute mousse de 5 cm ou moins conviendra pour l’insonorisation générale.

Motif et design : Le motif de vos panneaux n’a aucune incidence sur l’insonorisation. Choisissez la forme qui vous plaît : ondulée, en forme de cage d’œuf, en forme de coin, en forme de champignon ou en forme de carré rainuré.

NRC — Coefficient de réduction de bruit

Vous verrez peut-être un NRC (Noise Reduction Coefficient — Coefficient de réduction de bruit) sur les matériaux d’insonorisation en mousse. Une valeur comprise entre 0 et 1 convient aux studios d’enregistrement, et cette fourchette convient donc aussi aux habitations. Plus l’indice NRC est élevé, plus la mousse absorbe le son.

Les basses fréquences inférieures à 250 Hertz ne sont pas prises en charge par les mousses ou moquettes d’insonorisation ordinaires. Vous aurez besoin d’un produit spécialement conçu pour amortir les sons graves. Recherchez des pièges à basses ou de la mousse de 10 cm lorsque vous insonorisez une salle de cinéma ou de jeux vidéo.

Réduisez les bruits qui entrent ou sortent de votre espace de vie grâce à ces matériaux et techniques d’insonorisation éprouvés.

Outils nécessaires

  • Pistolet à calfeutrer
  • Masque anti-poussière
  • Visseuse
  • Couteau à ruban adhésif
  • Ciseaux à fer blanc
  • Couteau utilitaire

Matériel nécessaire

  • Contreplaqué
  • Plaque de plâtre
  • Adhésif d’amortissement acoustique
  • Isolant en cellulose
  • Joint de porte
  • Balai de porte
  • Vis pour cloison sèche
  • Rallonge de boîte électrique
  • Isolant en fibre de verre
  • Composé à joints
  • Canal résilient
  • Calfeutre en silicone
  • Pinces à bruits
  • Bande de transition en bois
  • Gants de travail

On commence ? Avec un peu de travail et de patience, vous pouvez résoudre n’importe quel problème de bruit, même celui de Yume.


1. Insonorisation des fenêtres

Lorsque vous apprenez à insonoriser une pièce des bruits extérieurs, commencez par les fenêtres. Il est facile pour les sons extérieurs de s’infiltrer par les fenêtres. Heureusement, l’insonorisation autour des fenêtres est généralement simple et peu coûteuse.

Tentures et rideaux : Installez des rideaux anti-bruit ou des rideaux en tissu épais. Les rideaux occultants sont excellents pour bloquer le bruit. Les rideaux lourds permettent également de réduire les coûts énergétiques. Ils empêchent l’air chaud ou froid de s’échapper de la pièce.

Coupe-bise : Scellez le bord des fenêtres avec un coupe-bise en caoutchouc ou en plastique adhésif. En bouchant les trous ou les interstices, on empêche le bruit et l’air de s’infiltrer.

Mousse insonorisante : Insonorisez vos fenêtres en découpant des bandes de mousse insonorisante. Placez-les ensuite autour du cadre de la fenêtre. Vous pouvez personnaliser l’ajustement et amortir le bruit.

Isolation de fenêtres à faire soit même. Merci à la chaîne Ooreka pour cette vidéo.


2. Isolation phonique des portes

L’insonorisation d’une pièce passe par la porte. Les portes laissent passer les sons provenant de l’extérieur et des pièces adjacentes. Pour une solution simple mais coûteuse, vous pouvez vous procurer une porte insonorisée. Si vous souhaitez une solution plus économique, vous pouvez essayer les méthodes d’insonorisation suivantes.

Porte en bois massif solide : Utilisez une porte en bois dur massif, et non une porte creuse. Bien que les portes creuses ne soient pas aussi chères, elles ne bloquent pas le bruit. Le bois dur réduit la transmission du son parce que le bois est dense.

Balais de porte et coupe-tirage : Installez des balais de porte en caoutchouc ou en plastique au bas de la porte pour bloquer les sons et isoler. Placer un coupe-tirage devant la porte permet de réduire le bruit et d’améliorer l’efficacité énergétique.

Joints de porte : Scellez les bords du cadre de la porte avec des coupe-froid. Veillez à bien mesurer et à incliner les bords à l’endroit où les coins se rejoignent. Cela garantit un meilleur ajustement. Cela empêche également le joint d’interférer lorsque vous fermez la porte.

Calfeutrez : pour les bruits plus tenaces, pensez à calfeutrer le cadre de la porte. Le calfeutrage crée une meilleure étanchéité dans les joints et les crevasses autour de la porte.

Comment insonoriser une porte

Mousse acoustique : Savoir comment insonoriser une pièce signifie généralement installer des panneaux acoustiques. Ces panneaux en mousse sont conçus pour absorber le son.

Si l’apparence ne vous dérange pas, fixez des panneaux de mousse acoustique sur la porte :

  • Retirez la poignée de porte et les charnières.
  • Fixez un panneau de mousse à l’aide d’un adhésif ou de clips à empaler.
  • Coupez l’excédent de mousse avec un couteau utilitaire.
  • Vérifiez si la quincaillerie de la porte peut être installée avec le panneau en place. Si ce n’est pas le cas, coupez davantage de mousse.
  • Réinstallez la quincaillerie.
  • Vérifiez que la porte s’ouvre et se ferme normalement.

3. Isolation acoustique des sols

Un plancher qui grince est une nuisance pour les voisins du dessous et pour tous ceux qui aiment le calme. Les sols durs provoquent et amplifient le bruit. Pour savoir comment réduire le bruit des planchers d’étage, vous disposez d’options simples et complexes. Étouffez le bruit avec des tapis de sol commerciaux en caoutchouc, des doublures et des sous-couches. Les moquettes et les tapis fonctionnent également.

Caoutchouc : utilisez des revêtements de sol, des tapis ou des dalles de gymnastique en caoutchouc pour absorber le bruit. Il s’agit d’une solution facile pour rendre silencieux un home cinéma ou une salle d’entraînement. Il permet d’atténuer les basses fréquences d’un système sonore puissant. Il peut également absorber les vibrations et le bruit d’un vélo d’appartement ou d’un tapis de course. Si vous n’aimez pas l’apparence du tapis, vous pouvez le recouvrir d’une carpette pour renforcer encore son pouvoir d’insonorisation.

Tapis et moquette : Amortissez le bruit à un prix abordable avec des tapis et des moquettes. Ils sont plus efficaces lorsqu’ils sont associés à une doublure. Recherchez des coussinets de tapis ou des doublures de tapis conçus pour l’insonorisation.

Comment insonoriser un sol

Sous-couche : Si vous avez un sol à surface dure, vous aurez besoin d’une sous-couche pour absorber le son. Choisissez une sous-couche assortie à votre plancher en bois dur, en stratifié ou en carrelage. Installez-la lors d’une nouvelle construction ou d’une rénovation pendant que le plancher est ouvert.

Lorsque vous apprenez comment insonoriser une pièce, vous devez tenir compte des murs. L’insonorisation des murs peut demander plus de travail que l’insonorisation des autres parties de la pièce. Cependant, il existe des solutions plus simples que de travailler sur les cloisons sèches. Vous pouvez commencer par essayer ces solutions moins compliquées.

4. Isolation sonore des murs

Les meubles : Si vous avez une grande armoire ou une bibliothèque, poussez-la contre le mur où le bruit passe. Le son peut être absorbé par la masse, donc les meubles d’une pièce peuvent contribuer à réduire le bruit.

Comment insonoriser des murs

Étanchéité : Pour les problèmes de bruit mineurs, vous pouvez peut-être régler le problème avec un peu de mastic. Il suffit de remplir les espaces ou les fissures dans les murs avec un produit d’étanchéité acoustique à base d’eau. Assortissez la couleur de votre mur si possible. Si vous prévoyez de repeindre, choisissez un produit d’étanchéité sur lequel vous pourrez peindre.

Le papier peint : Le papier peint est un moyen inattendu d’insonorisation des murs. Le papier peint insonorisant est fait d’une mousse qui absorbe les sons et les atténue.

Tapisseries décoratives : Accrochez un beau tapis ou une belle tapisserie au mur. Utilisée depuis l’époque médiévale, cette solution permet d’atténuer les échos et de conserver la chaleur.

Vous vous demandez la même chose que Dovakhing ?

Je vais essayer d’y répondre.

Panneaux muraux acoustiques : Une fois que vous avez choisi des panneaux acoustiques, fixez-les à l’aide d’adhésifs ou de clips d’empalement. L’installation prend souvent moins d’une heure. Tenez compte de la réparation éventuelle du mur si vous devez l’enlever.

  • L’adhésif peut endommager la peinture ou la cloison sèche, mais vos panneaux resteront en place.
  • Les clips d’encastrement sont plus longs à installer, mais vous n’aurez qu’à boucher les trous par la suite. Ces attaches métalliques plates se vissent au mur et sont munies de pointes métalliques pour maintenir la mousse. Vous pouvez également appuyer la mousse sur les vis qui dépassent du mur.
  • Pour retirer proprement la mousse collée, appliquez d’abord une couche de ruban adhésif sur votre mur et sur les panneaux. Appliquez ensuite l’adhésif sur les surfaces brillantes. Cette méthode n’est pas garantie, mais elle vous donne une option si vous devez démonter les panneaux plus tard.

Pour choisir la bonne mousse acoustique, rendez-vous dans cet article pour ma sélection des meilleurs panneaux acoustiques.

Isolation : Pour l’insonorisation la plus complète d’une pièce, ajoutez un matériau d’absorption acoustique dans les murs.

Matériaux insonorisants

La barre résiliente agit comme un ressort entre la cloison sèche et les montants. Lorsque les ondes sonores frappent un mur construit avec une barre résiliente, la cloison sèche peut vibrer indépendamment sans transférer la vibration aux montants. Le profilé métallique est disponible dans certains centres de rénovation et chez tous les fournisseurs de cloisons sèches.

Materiaux insonorisants

  • Les matelas d’isolation en fibre de verre sont disponibles dans les centres de rénovation. Bien qu’il existe des « matelas acoustiques », un bon vieil isolant thermique R-11 sans revêtement fonctionne tout aussi bien. Ne dépensez pas plus pour des matelas R-13 ; une valeur R plus élevée peut en fait réduire légèrement l’indice STC.
  • Les cloisons sèches de type X sont disponibles dans les scieries et les centres de rénovation. Les cloisons sèches de type X sont conçues pour résister au feu, mais comme elles sont plus denses que les cloisons sèches standard, elles arrêtent également mieux le son, surtout lorsqu’elles sont utilisées avec des barres résilientes.
  • Le mastic acoustique est disponible chez les fournisseurs de cloisons sèches, mais le calfeutrage en silicone que l’on trouve dans les centres de rénovation est également un bon choix de mastic d’insonorisation. Dans les deux cas, vous en aurez besoin d’une grande quantité et vous économiserez probablement quelques dollars en achetant un gros pistolet à calfeutrer qui utilise les tubes les plus économiques.
  • Pour fixer le profilé aux montants, utilisez des vis. Pour fixer les cloisons sèches aux profilés, utilisez des vis. Les vis à filetage fin s’accrochent mieux aux profilés résilients que les vis à filetage grossier.
  • Les joints de porte, les balais de porte et les bandes de transition sont disponibles dans les centres de rénovation.

Déplacement des boîtiers électriques

Coupez le courant au panneau principal avant de travailler sur les systèmes électriques.

Déplacez les boîtes électriques qui partagent la même cavité de montants de façon à ce qu’elles soient séparées par au moins un montant.

Déplacement des boîtiers électriques

Pour tenir compte de la barre résiliente et de la cloison sèche que vous utiliserez plus tard, montez les boîtes de manière à ce que le bord extérieur de la boîte soit à 2.5 cm du montant.

Conseil de pro : les boîtes qui n’ont pas besoin d’être déplacées peuvent être repositionnées de façon à ce qu’elles dépassent de 2.5 cm. Vous pouvez également utiliser des rallonges de boîtes.

Sceller les boîtes

Utilisez un produit d’étanchéité acoustique ou un calfeutrage en silicone pour sceller le contour des boîtes électriques qui desservent les pièces adjacentes.

Sceller les boîtes

Scellez les ouvertures des boîtes, les trous dans les montants et les plaques, ainsi que toute ouverture dans la cloison sèche ou l’ossature.

Isolation des murs

Remplissez les cavités des montants avec des matelas de fibre de verre R-11.

Remarque : L’isolant doit remplir complètement chaque cavité, sans espace ou poche ouverte.

Fendez l’isolant pour l’adapter aux tuyaux ou aux câbles électriques.

Isolation des murs

Coupez l’isolant à l’aide d’un couteau utilitaire pour qu’il s’adapte parfaitement aux boîtes électriques.

Conseil de pro : portez des gants, un masque anti-poussière et des lunettes de protection lorsque vous travaillez avec de la fibre de verre.

Bandes de contreplaqué à visser

Vissez ou clouez des bandes de contreplaqué à l’ossature murale autour des portes et le long du plancher.

Bandes de contreplaqué à visser

Remarque : Le contreplaqué sert simplement de support solide pour le clouage ultérieur des chambranles de portes et des plinthes. Les profilés résilients sont élastiques et tiennent mal les clous.

Remplissez les espaces autour des montants de porte d’un isolant insonorisant.

Fixer la barre résiliente

Fixez la barre résiliente aux montants à l’aide de vis à cloison sèche.

Fixer la barre résiliente

Remarque : les barres ne doivent pas être espacées de plus de 60 cm au centre, et le haut de la barre supérieure doit se trouver sous la plaque supérieure.

Conseil de pro : montez les profilés avec le rebord de la cloison sèche vers le haut.

Installez les profilés de manière à ce qu’ils ne dépassent pas les montants de plus de 2.5 cm.

Installez les profilés

Faites chevaucher les extrémités.

Conseil de pro : les barres résilientes sont faciles à couper avec des ciseaux d’aviation ou des cisailles à métaux.

Fixer les cloisons sèches

Marquez l’emplacement des montants sur le plancher et le plafond afin de pouvoir les éviter.

Vissez la cloison sèche à la bride du profilé, les feuilles de cloison sèche étant verticales. Utilisez des vis à cloison sèche à filetage fin, espacées de 30 cm au maximum.

Fixer les cloisons sèches

Remarque : pour les plafonds, les plaques doivent être perpendiculaires au profilé.

Conseil de pro : vissez dans le profilé, pas dans les montants.

Scellez les bords

Remplissez l’espace entre le plancher et la cloison sèche avec un produit d’étanchéité acoustique ou du mastic de silicone.

Scellez les fissures dans les coins où les murs rencontrent d’autres murs ou le plafond.

Scellez les bords

Conseil de pro : grattez l’excédent de mastic à l’aide d’un couteau à mastic pour pouvoir finir ces coins avec de la pâte à joint comme vous le feriez normalement.

Étanchéisez autour des boîtes électriques.

Projet alternatif : Insonoriser un mur sans le démolir

Si vous préférez ne pas ouvrir le mur existant, construisez vers l’intérieur. Ajoutez une charpente et une autre couche de cloison sèche. Cela rendra votre pièce plus petite, mais le son sera bloqué.

Fixez l’ossature murale aux montants existants.

Si vous le souhaitez, ajoutez des clips acoustiques ou des barres résilientes aux nouveaux montants. Les barres résilientes sont des pièces d’encadrement métalliques conçues pour l’insonorisation.

Recouvrez d’une nouvelle couche de cloison sèche.

5. Insonorisation d’un plafond

Pour insonoriser une pièce, il faut aussi penser au plafond. Il existe une solution rapide et une solution plus complexe pour insonoriser le plafond. Les dalles et les nuages acoustiques de plafond existent dans une grande variété de modèles et de couleurs pour s’adapter à tous les décors.

Insonorisation d'un plafond

Carreaux acoustiques : Vous pouvez installer des carreaux acoustiques épais sur le plafond existant. Il s’agit d’une solution simple et fonctionnelle.

Nuage de plafond : Pour les pièces hautes ou en hauteur, essayez d’ajouter un nuage acoustique au plafond ou une voûte en forme de nuage conçue pour étouffer le bruit. Ils sont suspendus au plafond d’une manière qui ressemble à un nuage élégant.

Les nuages de plafond sont si efficaces que les studios d’enregistrement professionnels les utilisent. Si cela fonctionne pour les professionnels, il y a fort à parier que cela vous aidera à insonoriser votre maison.

Une méthode plus efficace consiste à insonoriser pendant la phase de construction :

  • Lorsque le plafond est ouvert, installez un matériau d’insonorisation sur les montants.
  • Veillez à remplir les espaces vides avec du mastic d’insonorisation.
  • Recouvrez le plafond insonorisé d’une nouvelle cloison sèche.

6. Utilisez une cabine acoustique

Si vous disposez d’un budget plus important et que vous pouvez identifier la source du son dans votre maison, vous pouvez envisager d’utiliser une cabine acoustique. Cela permet d’isoler le son avant qu’il n’ait la possibilité de rebondir dans votre espace.

Сabine acoustique

Cette cabine acoustique personnalisable est un exemple de ce type de solution. En fonction de sa taille, une cabine acoustique peut coûter entre 50 euros et 2 000 euros ou plus.

Par ailleurs, si vous enregistrez de la musique ou des voix, vous devrez peut-être augmenter un peu plus votre budget et louer un studio d’enregistrement.

Pour l’enregistrement professionnel (ou même pour les prosumers), la logistique de l’isolation sonore est beaucoup plus facile à contrôler dans un espace de studio conçu spécifiquement à cet effet.

7. Alternatives d’insonorisation (ajouter un bruit de fond)

L’ajout d’un bruit de fond est un moyen incroyablement facile d’insonoriser une pièce, et il est également peu coûteux.

L’écoute d’une musique instrumentale relaxante ou l’ajout d’un bruit blanc sont d’excellents moyens de diluer ou d’atténuer les sons indésirables.

Lorsqu’il y a autre chose à écouter, il devient plus facile de noyer les autres sons gênants, même s’ils sont toujours présents.

Voici trois approches différentes de cette technique :

  • Appareils à sons
  • Purificateurs d’air (voir notre liste complète d’avis ici)
  • Ventilateurs

Appareils à sons

Appareil à sonsDe nombreuses machines sonores peuvent offrir une variété de bruits de fond, y compris le bruit blanc, les sons de la nature, la pluie, etc.

Bien que les machines sonores ne suppriment pas entièrement le bruit, elles constituent un moyen facile de masquer les bruits gênants et peuvent être particulièrement utiles dans des situations temporaires.

Purificateurs d’air

Purificateur d'airL’ajout d’un purificateur d’air est un autre excellent moyen de masquer les sons indésirables tout en purifiant l’air. Si vous aimez l’idée d’un appareil à double usage, les purificateurs d’air peuvent être assez bruyants à haute vitesse et aident à éliminer les particules indésirables de l’air.

Il existe de bons purificateurs de taille moyenne qui ont la capacité de générer suffisamment de bruit pour annuler les autres sons dans la pièce.

Ventilateurs

VentilateurSi vous n’avez pas besoin ou ne voulez pas purifier votre air, un ventilateur de plafond, un ventilateur de boîte ou un autre ventilateur modulaire est un excellent moyen d’ajouter un flux d’air et un bruit blanc à votre pièce.

Il n’a pas besoin d’être sophistiqué ou cher. Vous recherchez simplement un petit bruit blanc supplémentaire pour aider votre cerveau à noyer les sons gênants.

Insonorisation : à faire et à ne pas faire

Voici quelques règles empiriques pour arrêter le bruit :

  • Calfeutrez comme un fou. Votre objectif est d’obtenir une pièce étanche à l’air. Calfeutrez autour des boîtes électriques, des luminaires et des conduites de plomberie et de chauffage. Bouchez les moindres trous et fissures. N’oubliez pas que si l’air peut passer, le son aussi.
  • Si vous avez de vieux murs en plâtre et lattes, ne les enlevez pas pour ajouter de l’isolant et un canal résilient. Les murs en plâtre et lattes sont de bons isolants acoustiques. Pour les améliorer, il suffit de colmater les fissures et les interstices.
  • La suppression des cloisons sèches du plafond vous donne l’occasion d’ajouter des luminaires. Si vous choisissez des luminaires encastrés, achetez ceux qui sont classés « IC » afin de pouvoir les entourer d’isolant. Les autres luminaires encastrés ne doivent pas entrer en contact avec l’isolant.
  • Vous devez retirer les cloisons sèches existantes avant d’installer les profilés résilients. Ne vous contentez pas de fixer le profilé sur la cloison sèche existante.
  • Si vous vous donnez la peine d’arracher la cloison sèche, ne vous trompez pas en utilisant uniquement la barre résiliente ou l’isolant. Utilisez-les ensemble et vous gagnerez jusqu’à 15 points STC. Mais si vous utilisez l’un ou l’autre seul, vous n’en gagnerez que quatre ou cinq.
  • Il n’est pas nécessaire de fixer une barre résiliente des deux côtés d’un mur. Un seul côté fait l’affaire.
  • N’utilisez pas de barres résilientes sur des montants en acier. Les montants en acier absorbent les vibrations par eux-mêmes, il n’est donc pas nécessaire d’utiliser une barre résiliente. Un mur à montants d’acier avec de l’isolant seul se comporte à peu près de la même façon qu’un mur à ossature de bois avec de l’isolant et une barre résiliente.

Questions fréquentes

Questions fréquentes

Consultez les questions les plus fréquemment posées sur ce sujet, vous y trouverez peut-être la réponse à votre question.

Est-il possible d’insonoriser complètement une pièce ?

Il est possible d’insonoriser complètement une pièce, mais vous devez tenir compte de la source du son, de son point d’entrée et de ses points de réflexion.

En fonction de ces facteurs, vous pouvez utiliser une cabine acoustique, des panneaux acoustiques, de la mousse acoustique, des rideaux et/ou des traitements de fenêtres pour bloquer le bruit entrant.

Comment puis-je arrêter les bruits extérieurs dans ma chambre ?

La meilleure façon d’arrêter les bruits extérieurs dans votre pièce est d’utiliser une cabine acoustique ou d’ajouter de la mousse acoustique et des panneaux acoustiques sur les murs. Vous pouvez également réorganiser les meubles, les tapis et les moquettes pour réduire le bruit entrant. Selon l’origine du bruit, une autre option consiste à accrocher des couvertures sur les points d’entrée du son.

Avant de commencer, essayez de déterminer la source du son, ses points d’entrée et ses points de réflexion. Par exemple, si vous vivez dans une rue bruyante, vous pouvez utiliser des rideaux et des traitements de fenêtres pour masquer les sons indésirables.

Quel est le moyen le plus économique d’insonoriser un mur ?

Le moyen le plus économique d’insonoriser un mur est d’utiliser des couvertures et des édredons épais. Pour bloquer les bruits extérieurs, mettez des couvertures sur les murs, les portes ou les fenêtres, selon la provenance du son. Pour garder le son à l’intérieur, accrochez des couvertures des deux côtés des portes ou des murs intérieurs.

De même, vous pouvez utiliser des armoires, des bibliothèques et d’autres grands meubles pour insonoriser un mur. Placez-les contre le mur pour amortir les sons.

Comment puis-je rendre ma chambre à coucher insonorisée ?

L’une des premières choses que vous pouvez faire pour insonoriser votre chambre est d’utiliser des rideaux, des couvertures et des traitements de fenêtre. Par exemple, vous pouvez accrocher des rideaux épais et en peluche au-dessus des fenêtres pour bloquer le bruit de la circulation. Si le bruit provient des voisins du dessous, utilisez des tapis épais pour isoler le sol. Mieux encore, placez un tapis sous le tapis.

Une autre option consiste à utiliser de la mousse acoustique et/ou des panneaux acoustiques. Ces deux options sont relativement bon marché et peuvent empêcher le bruit de pénétrer dans votre chambre.

Comment puis-je insonoriser une pièce gratuitement ?

Si vous cherchez à insonoriser une pièce gratuitement, vous devrez utiliser ce que vous avez déjà à la maison. Les tapis, les rideaux et les couvertures sont tous un bon choix. Vous pouvez également réorganiser vos meubles pour amortir les sons.

Commencez par placer les étagères et autres gros meubles contre les murs communs. Les canapés et les chaises rembourrés peuvent réduire le bruit provenant de l’étage inférieur. Les papiers peints épais et les couvertures peuvent atténuer le son provenant des pièces adjacentes, tandis que les rideaux peuvent minimiser les bruits extérieurs.

Vous êtes prêt à vous plonger plus avant dans le sujet du travail du son dans votre home studio ? Les compresseurs audio sont l’une des questions importantes lorsqu’il s’agit de travailler en studio. Dans cet article, je vous en parle davantage.

En savoir plus

Autres idées d’insonorisation

Vous avez une idée sur comment insonoriser une pièce qui fonctionne bien et que je n’ai pas mentionnée ? Je serais ravis de l’entendre !

Envoyez-moi un commentaire ci-dessous et j’ajouterai peut-être votre suggestion à ce guide !

2 réflexions au sujet de “Comment insonoriser une pièce ou un studio d’enregistrement en 7 étapes”

  1. Je suis propriétaire de ma maison préfabriquée. Moi-même, mon mari et un autre adulte y vivons.
    On peut entendre le bruit des rapports sexuels entre mon mari et moi, de notre chambre à toutes les autres pièces de la maison ! Comment puis-je régler ce problème de transfert de bruit ?

    Répondre
    • Cela pourrait être un défi avec une maison préfabriquée.

      Je commencerais par essayer de réduire le bruit provenant du matelas ou du cadre de lit lui-même. En général, ce sont les cadres de lit qui créent le plus de bruit. Si vous pouvez obtenir une fondation/un cadre plus solide et/ou un nouveau sommier (ou simplement vous débarrasser du sommier si vous en avez un)… tous ces éléments peuvent aider.

      En outre, je suggérerais de mettre de la mousse absorbante aux points de sortie du son de votre chambre. C’est-à-dire sur les murs qui mènent ailleurs dans la maison et/ou sur la porte de votre chambre.

      Répondre

Laisser un commentaire