Bénabar, un barde gaulois bavard qui parfois s’égare, mais sans jamais faire dans le bobard !

Bénabar, ça te dit quelque chose ? Oui, forcément, mais connais-tu le parcours de ce chanteur hors-norme, ou peut être faiseur de norme, tant il incarne à lui seul la chanson française contemporaine ?

Suis-moi, et je te révèlerai :

  • d’où lui viennent ses ambitions artistiques ;
  • pourquoi il ne s’appelle ni « Bruno » ni « Barnabé » ;
  • comment il a percé (et ce ne fut pas simple) ;
  • quelques détails sur sa vie privée ;
  • … et pour s’y retrouver, la liste de ses œuvres !

Mais parce que Bénabar n’est pas né star, revenons d’abord aux sources…

La famille du petit Bruno Bénabar

Pour partir sur les traces de notre héros, il faut se rendre à Thiais, dans le Val-de-Marne, le 16 juin 1969 exactement. Et s’il se nomme ainsi, ce n’est pas parce que ses parents étaient fans de Babar : Bénabar naît Bruno Nicolini.

" Un de mes artistes favoris ", écrivait un des utilisateurs de Flickr
Crédits: choupigloupi flickr.com

Son enfance, toi, je sais pas, mais moi, je trouve qu’elle fait plutôt rêver : une mère italienne et libraire, un père régisseur au cinéma ! On imagine aisément une vie de bohème… et des rencontres avec quelques grands artistes, peut-être ?

En vrai, et contrairement à d’autres chanteurs, Bénabar n’idéalise pas l’enfance, dont il dira un jour qu’elle est « un dégât des eaux qui ne s’arrête jamais ». Ainsi, de la sienne, il garde un souvenir de confort et de Legos, mais rien de très excitant.

Pour tromper l’ennui, peut-être, le jeune Bruno se passionne pour le cirque, ce qui le conduit à s’essayer à la trompette à l’âge de 8 ans. Il n’est pas non plus insensible aux mélodies de Renaud, Brel ou Higelin, mais l’idée d’une carrière musicale est encore lointaine.

Parvenu au lycée, il opte pour un bien morne bac économique et social. Son diplôme en poche, il s’offre un séjour de quelques mois aux USA, mais ce qui le turlupine, à l’époque, c’est l’écriture !

S’il a retiré quelque chose de son enfance, finalement, c’est une créativité sans complexes ! De sa maman, grande dévoreuse de livres, il a appris que ce n’était pas grave « d’écrire parfois de la merde ».

Bruno Nicolini : du réalisateur au chanteur

Bénabar et Cali
Crédits: Kmeron flickr.com

Pour se lancer, Bruno suit les traces de son papa, devient à son tour technicien de plateau. Mais sans privilèges : il commence en bas de l’échelle, parfois chargé d’apporter leurs cafés aux stars !

Pour donner vie à ses mots, le jeune homme se jette dans le scénario et la réalisation : son deuxième court-métrage, José Jeannette, lui vaut plusieurs prix en festivals. Peu à peu, il se tisse un réseau : en 1998, il entre finalement dans la cour des grands !

Canal+ lui propose d’écrire pour la série H, avec Jamel Debbouze et Éric Judor entre autres stars. J’imagine sans peine son excitation : à la fin des années 90, Canal est la chaîne la plus cool du PAF !

Bénabar en 2006
Crédits: Studio Harcourt Paris

D’autres projets suivent, comme La Famille Guérin ou Le 17, mais pour le jeune Bruno, ce n’est pas sur les écrans que ça se joue. Il n’a rien perdu de sa passion pour le cirque et pour la chanson, alors il décide de mélanger les deux !

À 25 ans, il s’achète un piano, un ordinateur et commence à bidouiller ses premières compos. Son premier duo, Patchol et Barnabé, lui vaut son nom de scène : au fil de sketchs plus ou moins improvisés entre deux chansons, « Barnabé » devient « Bénabar » !

Pendant des années, l’artiste arpente les cafés-concerts enfumés, enchaînant des centaines de dates, d’abord avec Patchol, puis au sein d’un quatuor baptisé… Bénabar & Associés. On dira ce qu’on veut : Bruno sait déjà se mettre en avant !

Le premier album du groupe sort dans une indifférence totale, et notre héros semble plutôt destiné à poursuivre sa carrière de scénariste et réalisateur. Mais en 2001, le label Jive le remarque et lui offre un contrat : tout bascule !

Carrière musicale : quand Bénabar rencontre le succès

Il faut dire qu’au tournant du millénaire, la France s’est réconciliée avec ses chanteurs.

Daft Punk
Crédits: Juliana Luz flickr.com

Certes, Daft Punk enflamme les dancefloors du monde entier, et -M- s’efforce de faire aussi bien qu’les ricains, mais nous, ce qu’on veut, c’est des artistes qui nous parlent, dont les chansons nous ressemblent.

La « nouvelle scène française » explose et, peut-être un peu malgré lui, Bénabar est érigé en icône de ce mouvement. Ses textes, emprunts de nostalgie et d’anecdotes rigolotes, content le quotidien d’un trentenaire qui a du mal à devenir adulte

Tout ça lui vaut quelques critiques – notamment de Benjamin Biolay, jusqu’à un clash digne des rappeurs les plus vénères ! Mais le public, lui, en redemande : Bénabar, c’est un peu la série Bref en chansons, finalement !

Et en effet, qui parmi nous n’a pas vécu la conversation du Dîner ? Ce tube implacable marque l’apogée de la carrière du chanteur en 2005, à l’occasion d’un troisième album acclamé par la presse.

Depuis, il a retrouvé le chemin des tournages, mais en tant qu’acteur. Et comme on peut être dans l’air du temps sans oublier d’où on vient, il n’a pas peur de jouer au troubadour dans le programme télé Les stars voyagent dans le temps au Puy du fou !

Mais que les fans se rassurent : la musique reste son premier métier, et il n’a pas fini de nous enchanter avec ses ritournelles ! Et même s’il est aujourd’hui riche et célèbre, il n’en a pas perdu le sens de la bamboche, en témoigne ce tweet de son ami Jean-Luc Reichmann : « Quand tu sors le soir avec ton pote Bénabar, tu rentreras très tard ! »

Discographie et filmographie de Bruno Bénabar

Ce qu’on peut dire, c’est qu’en 30 ans de carrière, Bruno n’a pas chômé ! Pour te plonger dans son univers, voici un récapitulatif de ses principales œuvres musicales, ciné et télé (et si tu aimes ses textes, tu peux aussi feuilleter son livre, Travaux publics).

Ses albums

  • La petite monnaie (1997)
  • Bénabar (2001)
  • Les Risques du métier (2003)
  • Live au Grand Rex (live, 2004)
  • Reprise des négociations (2005)
  • Infréquentable (2008)
  • Les Bénéfices du doute (2011)
  • Bien l’bonsoir m’sieurs-dames (live, 2012)
  • Inspiré de faits réels (2014)
  • Le Début de la suite (2018)
  • Indocile heureux (2021)

Ses courts-métrages en tant que réalisateur :

  • Nada Lezard (1991)
  • José Jeannette (1992)
  • Sursum corda (1994)

Ses rôles au cinéma et à la télé :

  • Madame Édouard de Nadine Monfils (2003)
  • Incognito d’Éric Lavaine (2009)
  • Le Grand Restaurant (série, 2010)
  • Scènes de ménages : ce soir, ils reçoivent (série, 2012)
  • Jamais de la vie de Pierre Jolivet (2015)
  • Le Secret d’Élise (série, 2016)
  • Victor & Célia de Pierre Jolivet (2019)
  • Beaux-parents d’Hector Cabello Reyes (2019)
  • Capitaine Marleau (série, 2019)

Sa vie dans les coulisses

Bénabar en 2012
Crédits: Georges Biard

Si tu rêves de conquérir le cœur de Bénabar, j’ai une mauvaise nouvelle ! S’il a couru les jupons, c’était avant d’être poursuivi par ses groupies : depuis 20 ans, le chanteur est en couple avec une correctrice-relectrice, qui répond au doux nom de Stéphanie.

Ses deux frères, eux, ont eu moins de chance côté prénoms : Patrick et Sébastien. Ça ne te rappelle pas un certain présentateur télé ?

Bénabar reste très discret sur sa vie privée, dont il parle mieux en chansons qu’en interviews. Mais il ne cache pas son amour pour ses deux enfants, un garçon et une fille, aujourd’hui âgés de 16 et 11 ans !

Côté hobbies, il se « fout des voitures de sport », auxquelles il préfère la littérature romantique du XIXe siècle. Mais ce qu’il kiffe plus que tout, c’est se plonger dans la discographie tout entière d’un artiste, comprendre comment un morceau en appelle un autre, jusqu’à tisser la toile d’une œuvre complète et complexe.

En savoir plus

Bénabar aujourd’hui…

En 2021, après une critique acerbe de la cérémonie des Césars qui lui attire les foudres du showbiz, l’artiste sort son neuvième album studio, le bien titré Indocile heureux.

Et il faut bien admettre qu’il a encore tapé juste : si Bénabar nous rend tellement heureux, c’est bien parce qu’il est si indocile !

1 réflexion au sujet de « Bénabar, un barde gaulois bavard qui parfois s’égare, mais sans jamais faire dans le bobard ! »

  1. C cst bien quand on trouve un artiste qui fasse écho à ce que l on est, plus simplement un artiste dans lequel on es retrouvé… on aime sa joie de vivre et son humour et son talent musical

    Répondre

Laisser un commentaire