Micro qui sature : comment résoudre le problème rapidement ?

Si vous êtes comme moi dans le monde de la musique depuis plusieurs années, vous avez sans doute déjà été confronté à vos debuts à un problème avec votre micro qui sature. Même s’il est un des éléments indispensables dans la prise de son de mixage, les micros peuvent parfois vous donner de fil à retordre, surtout quand on gronde dedans. Visiblement, le dispositif de prise de son n’aime pas qu’on lui gronde dessus. Après tout, on dirait qu’il n’est pas si différent de nous tous sur ce plan !

En me rendant sur une dizaine de fora comme Audiofanzine, Commentçamarche, Frandroid et autre pour trouver des réponses, j’ai remarqué que beaucoup d’autres avant moi ont vécu la même expérience désagréable.

Mais quand on est pressé de faire un enregistrement ou un mixage, personne n’a vraiment envie de parcourir tous ces sites avant de résoudre la panne (à commencer par moi-même). J’ai donc décidé de rédiger cet article pour partager mon expérience et mes nombreuses recherches sur le sujet.

Une fois que vous aurez achevé la lecture de cet article, vous obtiendrez toutes les informations utiles pour résoudre un problème de saturation de micro lié à :

  1. Comment bien positionner son micro pour éviter la saturation ?
  2. Comment régler le gain de la carte son pour limiter les saturations ?
  3. L’utilisation du compresseur pour lisser le son et éviter la saturation

Adopter la bonne posture et le bon matériel

La saturation peut provenir d’une proximité entre vous et le micro. Il vaut mieux maintenir un certain écart entre vous et votre matériel, sans pour autant trop vous éloigner. Vous devez trouver le bon équilibre en évitant de trop bouger entre deux prises.

Maintenez un écart, utilisez un filtre anti-pop ou une bonnette anti-vent

Il est très important de disposer d’un matériel adéquat. Un micro dynamique est particulièrement efficace pour la prise de son avec un grand nombre de sources de bruit. Le microphone à condensateur est idéal pour enregistrer dans des pièces sans bruit avec une seule source sonore.

Vous devez aussi penser à intégrer un filtre anti pop ou bonnette anti-vent à votre micro. On néglige souvent ce petit matériel lors des prises, mais il est peut vous aider à corriger la saturation. Certains micros sont livrés avec un filtre. Si le vôtre n’en dispose pas, il est peut-être temps de vous en équiper.

Vérifier et régler le niveau d’entrée et le gain

Une erreur qu’on commet souvent est de laisser le niveau d’entrée et le gain à sa valeur par défaut. Avant tout enregistrement, vous devez bien paramétrer votre carte son en réglant les niveaux d’entrée et le gain du micro sur la carte. Ce réglage représente à lui seul 50 % du travail pour un bon mixage. J’en parle d’ailleurs plus en détail dans cet article que j’ai rédigé sur le sujet.

Pour éviter la saturation sur Windows 10 suivez les étapes ci-dessous:

Niveaux d'entrée et le gain

  1. Un clic droit sur l’icône de volume situé dans la barre des tâches.
  2. L’onglet « Son ».
  3. « Enregistrement ».
  4. Double-cliquez sur votre micro.
  5. « Niveaux ».
  6. Réglez les niveaux d’entrée et le gain du micro.

Le réglage du gain nécessite cependant que vous cerniez la différence entre les notions de volume et de gain. Les deux sont intimement liées.

Le gain constitue le travail d’amplification qui sera effectué par la carte sur le signal d’entrée. Si votre voix est basse, il faut donc augmenter le gain. Dans le cas d’une voix trop forte, le gain devra être inversement réduit.

Comment effectuer le réglage de gain ?

Pour cela, commencer par mettre le fader à 0dB. Vous devez neutraliser ensuite tous les égalisations ou éléments pouvant transformer le son.

Vous pouvez ensuite régler votre master à un niveau suffisant pour vous. Il est cependant inutile de vous déchirer les tympans ! Il s’agit juste d’un réglage temporaire qui sera optimisé par la suite.

Réglage de gain

Il faudra ensuite repérer et chanter ou jouer la partie la plus forte de votre enregistrement. En agissant sur le bouton de gain (ou TRIM), vous remarquerez des écrêtements au niveau de votre VU-mètre. Vous verrez généralement s’allumer à ce stade les diodes rouges.

Vous devez ensuite régler le bouton de sorte à retrouver le 0 dB. Il vous faut en effet réduire le gain jusqu’à la disparition des diodes rouges. Il vous faut cependant laisser un certain écart de sécurité en réduisant un peu plus (légèrement).

Enfin, vous pouvez revoir légèrement à la baisse le niveau du fader. Limitez-vous à une réduction de 5 à 10 dB. Avant de vous lancer, une dernière vérification très importante consiste à vous assurer de toujours enregistrer en 24 bits.

Utiliser un compresseur pour diminuer la dynamique de la prise

Сompresseur pour traiter le son

On le sait tous, ce n’est pas toujours possible de maintenir un même écart entre le son le plus faible et celui le plus fort. Cette variation de la dynamique des pistes audio est une autre cause de saturation.

Pour corriger cela, vous pouvez utiliser un compresseur. Il a pour rôle de maîtriser la dynamique. Il vous évite les écarts trop grands de voie entre les extrêmes. Mais avant tout, vous devez savoir effectuer le bon réglage de votre compresseur.

Comment bien régler son compresseur ?

Bien régler votre compresseur revient à lui dire à partir de quel seuil il devrait réduire le volume et avec quel ratio. Ce seuil est le threshold. Il représente la valeur limite au-delà de laquelle votre compresseur agit. Vous pouvez par exemple la fixer à -20 dB.

Le ratio constitue le deuxième paramètre très important de votre compresseur. Il s’agit en un mot de la force ou du rapport de compression. Vous pouvez le fixer à 3 : 1 par exemple. Cela signifie que le signal de sortie sera 3 fois plus petit que celui d’entrée.

Fonctionnement du compresseur

Pour compenser les pertes de signaux, vous pouvez aussi ajuster le volume grâce au Output gain ou Make-up gain.

Vous pouvez aussi régler le temps d’attaque (temps d’enclenchement du compresseur) afin de laisser passer certains. Cela est particulièrement utile lorsque vous désirez par exemple laisser l’attaque des percussions avant l’action du compresseur. Elles ont ainsi plus d’impact.

Vous pouvez aussi préciser le temps de relâchement ou le type d’action (progressive ou brutal) avec le knee.

En savoir plus

Conclusion

En sommes, le problème avec votre micro qui sature peut-être régler de plusieurs manières selon la cause. Vous pouvez bien régler le gain de votre carte son ou utiliser un compresseur. Si le problème persiste, il serait peut-être temps pour vous de changer de matériel en adoptant l’un de ceux que je propose dans cet article que j’ai rédigé sur les meilleurs micros d’enregistrement.

Laisser un commentaire